FORMATION sur LA METHANISATION pour les AGRICULTEURS

Centrès Formation sur la méthanisation agricole.

La méthanisation agricole un moyen de produire sur l’exploitation de l’énergie à partir des déjections animales. Ces derniers temps, la méthanisation agricole fait parler d’elle. En effet, transformer des déchets et ses effluents d’élevage en énergie (identique au gaz naturel), c’est plutôt attrayant. Le principe de la méthanisation est très simple: les matières organiques sont placées dans un digesteur, une cuve maintenue à une température de 40°c où, sous l’effet de bactéries et en absence d’oxygène, une partie de ces matières organiques se dégradent en libérant un biogaz riche en méthane. Il faut savoir qu’avec une tonne de fumier on peut a minima produire 30 m3 de méthane soit 250 à 300 kWh équivalent à 25 litres de fioul. Le fumier est transformé en digestat (sans de perte de volume) . De plus, il conserve les caractéristiques du fumier au niveau de la teneur en potassium et phosphore et conserve également la partie humique de la matière organique. En plus le digestat perd les odeurs initiales du fumier, il est en partie hygiénisé et surtout l’azote a été minéralisé. Il a donc une très bonne valeur agronomique pour la fertilisation des terres. En ce qui concerne le méthane qui est équivalent au gaz naturel, il peut être valorisé en production d’électricité revendue à des prix attractifs à EDF et en chaleur pour chauffer des habitations, des industries, des collectivités ou sécher des produits agricoles… Dans l’avenir on pourra utiliser ce méthane comme carburant (moteur au méthane ou à l’hydrogène) et en réinjection directe dans le réseau GDF. On peut également imaginer stocker ce méthane dans des bouteilles identiques à celles de propane et de butane qui circulent actuellement. Pour en savoir plus sur cette filière d’avenir, le service aménagement de la Chambre d’Agriculture de l’Aveyron organise en collaboration avec l’ADPSA deux journées de formation sur ce sujet « maîtriser un projet de méthanisation agricole ».

Objectifs de cette formation:

 Faire un état des lieux de la méthanisation agricole en France et en Europe. Etude de cas concrets reproductibles

 Connaître le processus biologique de la méthanisation agricole, les différentes techniques existantes avantages et inconvénients de ces techniques.

 Connaître les différentes voies de valorisation agricole du digestat  Être capable d’appréhender la démarche de mise en place d’un projet méthanisation. Les étapes pour monter un projet soit en individuel sur l’exploitation soit en collectif.

 Etre capable de raisonner les contraintes liées à ces types de projets.  Être capable d’appréhender les aspects techniques et économiques des projets

 Etre capable d’appréhender les investissements et la rentabilité de ces projets.

 Connaître les critères clés de rentabilité: étude de cas concrets et simulation financière de différents projets en individuels ou en collectifs.

Cette formation qui est gratuite pour les agriculteurs 

se déroulera à

Centrès salle communale près de l’Eglise

le vendredi 27 mars et jeudi 02 avril.

Elle sera animée par M. Philippe POUECH, ingénieur agronome spécialisé en méthanisation agricole. Pour toute information et inscription à cette formation vous pouvez contacter M.Benoit Labascoule, à la chambre d’agriculture, au 05 65 73 78 36 avant le lundi 23 mars.

Rencontre du mercredi 4 mars 2009

Compte rendu de la Rencontre du mercredi

4 mars 2009

Présents :
BERTIN Lucien, BERTRAND Sylvie, BOU Myriam, BOUSQUET Suzanne, CAUSSANEL Christelle, CHARRON Florence, COUDRILLER Maryse, ENJALBAL Pierre, FABRE Odile et Robert, FOISSAC Geneviève, FOISSAC Olivier, GAUBERT Aurélie, GAUBERT Edith, LAGADEC Kristen, LAVABRE Anne, LAVABRE Ginette, MARTY Agnès, MARTY Géraldine, PIN Emma, Van DITZHUYZEN Félix, VIVANCO Véronique.

 

1) Point sur la méthanisation

Ce projet autour de la méthanisation est en phase de pré-étude avec les agriculteurs, notamment pour évaluer l’intérêt agronomique qu’ils devraient y trouver.
Il y a environ 50 exploitations sur la commune, 25 agriculteurs ont participé au moins à une réunion d’information et parmi eux 18 ont répondu à un questionnaire sur leur exploitation permettant de faire une pré-étude….
Cette action est menée par Patrice BOU et Régis BARRIA en tant que représentants de la mairie, ainsi que par Bernard CUQ, Robert FABRE et Félix VAN DITZHUYZEN .
Elle se poursuit en partenariat avec la chambre d’agriculture (Mr LABASCOULE).
Une formation gratuite pour les agriculteurs sur le thème : «processus de méthanisation et aspect biologique» est proposée à Centrés le vendredi 27 mars et le jeudi 2 avril.
Des élèves ingénieurs de École Centrale de Lyon travaillent aussi sur ce projet dans le cadre de leurs études, ils viendront sûrement sur le terrain se rendre compte et rencontrer les acteurs de ce projet.

2) Bilan du repas du 31 janvier 2009

Bilan positif pour ce 1er repas …Bien décoré…bien cuisiné…bonne ambiance….
Nous étions 43 adultes (12€) et 13 enfants (7€)… A cela, faut retirer les courses et la location du restaurant ……et le bénéfice est de 253.78€.
Cette expérience sera renouvelée…assurément…. !! Mais peut-être pas avant l’automne au vue de notre actualité déjà bien chargée pour cet été….mais si un groupe (5-6 personnes) a envie d’organiser le 2ème repas ce printemps…YaQua proposer…..

3) Point sur les rencontres «l’attribut»

La 2ème rencontre a eu lieu à CAPLONGUE chez Jean-Marc…Hubert et Félix en ont fait le compte-rendu, il est disponible sur le site https://yaqua.wordpress.com/
La prochaine rencontre est fixée au lundi 4 mai 2009 à 20 h 30 chez Hubert et Geneviève.
Félix demande, dans une souci d’organisation, aux personnes souhaitant participer à cette rencontre de bien vouloir se faire connaître auprès de lui.

4) Point sur l’école de musique

Il y a actuellement 17 élèves inscrits…Le projet des deux enseignants est de monter un spectacle pour la fin d’année scolaire.
Une date est d’ores et déjà retenue : le samedi 20 juin 2009 vers 15 h au château de Taurines. Ce sera l’occasion pour les élèves de montrer leur travail, et aussi pour les enseignants de présenter leurs projets pour l’année suivante.
En soirée, un autre spectacle aura lieu, présenté par Jean-François SIMOINE….dont nous vous reparlerons…..

5) Point sur les concerts de musique classique

Le samedi 18 avril à 20 h 30
: trio féminins de flûtes : le trio SETHI http://triosethi.com/
Au château de Taurines. L’entrée est fixée à 8€ pour les adultes et 5€ pour les enfants de moins de 12 ans. Si vous réservez et payez à l’avance auprès d’Aurélie, vous bénéficiez de places à 5€ à retirer le soir du concert.

Organisation :
Nous avons réservé la salle du château, au 1er étage, et il y aura 90 places environ.

Anne s’occupe des billets d’entrée et d’acheter les boissons (jus, vin, thé et infusions…)
Pierre s’occupe de concevoir les affiches et les programmes.
Agnès s’occupe de faire les photocopies des affiches (au centre social) et de les dispatcher.
Maryse de faire les photocopies du programme à la mairie (en fonction du nombre potentiel de spectateurs).

Le concert durera 1 h 30, avec un entracte où nous ouvrirons une buvette avec des gâteaux et à boire …YaQua pâtisser…chacun de nous pourra amener un gâteau à partager….

A la fin du concert, il y aura un vin d’honneur…..pour les artistes et les organisateurs.

Pour l’affichage :
Anne à Baraqueville (5)
Florence C. à Rodez (5) et à Cassagnes Begonhes (2)
Maryse à Carmaux (2)
Myriam à Tayac (1)
Sylvie à Centrès (6)
Véronique à Naucelle (5)
Pour Camjac (1), il faut demander à Florence JULIA si elle l’afficherait (Agnès)

Sylvie et Florence C. s’occupent des invitations V.I.P. !!!!

Le samedi 6 juin à 20 h 30
aura lieu un concert avec un ensemble d’élèves de saxophones.
Au château de Taurines….mais nous vous en reparlerons ultérieurement.

6) Information sur le S.E.L.

Kristen nous informe qu’une réunion d’information a lieu le mardi 10 mars à 20 h 30 à la salle du centre social et Culturel de Naucelle.
S.E.L. = Système d’Echange Local.
Les SELs existent depuis une quinzaine d’années en France. Ils contribuent à tisser du lien social et à rendre l’économie locale plus solidaire, et ainsi plus robuste aux aléas de la crise.
Contacts : Kristen LAGADEC http://www.arpentnourricier.org/pourquoi-pas-un-sel/

7) Sortie au musée des Abattoirs de Toulouse

Nous étions 17 personnes (dont Marin : 5 mois et déjà très à l’aise au musée… !!)
Nous sommes partis en bus de Centrès vers 9 h et nous sommes revenus vers 17 h.
L’exposition portait sur une sélection d’œuvres contemporaines et d’objets issus de la collection de Daniel CORDIER. Hélène POQUET nous a accompagnés et guidés dans cette visite.
Nous envisageons une autre sortie dans cet esprit…pourquoi pas cet automne…??

Lors de cette rencontre nous avons abordé la question de l’exposition de printemps à Taurines, en effet, Hélène POQUET nous annonce son arrivée et son installation imminente : début mars. Et elle nous a demandé, devant l’absence de réponse claire de l’Association pour l’animation du château de Taurines quant à leur partenariat avec les Abattoirs, si l’Association YaQua & Compagnie accueillerait l’exposition de printemps et celle d’été.
Nous savons que la mairie a aussi sollicité l’Association pour l’animation du château de Taurines sur cette question.
Ce n’était pas dans nos projets de porter ce partenariat avec le musée des Abattoirs. Mais nous sommes conscients que si le musée des Abattoirs ne trouve pas sur la commune un partenaire, il fera appel à un autre lieu d’exposition et le château ne sera plus cet endroit privilégié accueillant chaque année des artistes différents.
Dans cette configuration, Pierre se mettra en contact avec l’Association pour l’animation du château de Taurines afin de les informer de la situation et de l’urgence de prendre une décision.

 

INFO..…… INFO….…… INFO….…. INFO……… INFO..…… INFO…… INFO….…INFO……

De  BOULEGUE EN LEVEZOU au sujet du CAP FESTIVAL

Les commissions se mettent en place, certaines sont à l’heure actuelle plus actives que d’autres, question de calendrier…
La commission programmation : Normalement, le jour de la transhumance de la fede (samedi 11 avril 2009), nous devrions avoir une bonne idée de la programmation. Le groupe «prog» y travaille…..et vous la fera partager.
La commission Aménagement du site : Les membres du groupe se sont souvent rencontrés. La situation du site des concerts devrait être à côté de la mairie….le parking, à l’entrée du village coté Taurines….Le marché sera situé au centre du village, devant la poste jusqu’au verger….
La commission communication : A commencé à reprendre contact avec les différents partenaires.
La commission «marché» : a déjà repéré dans le village les emplacements dont elle dispose…
La commission «restauration» va bientôt débuter…. avant la fin mars…..

Le bureau                                                                                                                                          

Prochaine rencontre YaQua & Compagnie…

 le MERCREDI 1er AVRIL !!!!!!

« L’attribut » du 2 mars 2009

Compte-rendu de la rencontre « L’Attribut »

du 2 Mars 2009

Hubert et moi-même nous avons essayé de faire une synthèse à partir des remarques de l’un et de l’autre pendant notre rencontre.

Pouvons-nous exporter l’intervention de Jean-Marc très axé sur l’ambiance de sa commune, et comment ? Il met en avant le bien fondé du collectif.

Toutefois un groupe ou collectif ne peut exister que si chaque élément du groupe existe par lui-même. Chaque individu alimente le groupe et reçoit en retour du groupe une énergie de participation dans l’action. Néanmoins un individu peut se découvrir des possibilités d’action au contact du dynamisme d’un groupe.
Pour cela il ne faut pas perdre de vue le sens à donner à chaque action proposée par le groupe, c’est-à-dire ce qu’elle apporte à chaque individu du groupe en terme d’épanouissement.
Un bienfait pour le développement du bien être de chacun, entraînera automatiquement le bien être et l’ouverture du groupe.

Nanie (je ne me rappelle plus exactement de ton prénom …… ? ) a dit : «Je n’accepte pas le système, il me sert à mettre en place mon objectif, ce que j’ai envie de faire ….. ».

Beaucoup de personnes avancent par crainte, c’est la sécurité qui est recherchée (état de survie !). En effet, trop de personnes ne vivent pas leur rêves et par conséquent sont en décalage avec leurs aspirations profondes et de ce fait ne sont pas en harmonie avec leur fréquence propre. Vivre en harmonie c’est vivre en accord avec soit même.

L’harmonie apporte la joie, l’état de Bien-Etre et permet de vivre dans l’acceptation de toutes les situations (« accepter » ne veut pas dire « être en accord avec …. »).
Etre en accord avec soi-même, trouver sa place en toutes situations, respecter toutes personnes dans leurs pensées et leurs fonctionnements, éviter de vouloir convaincre, permettent un meilleur échange, une meilleure écoute et ouvrent vers de plus grandes possibilités dans les discussions, dans les décisions de projet pour œuvrer au service de tous que se soit sur un plan personnel et collectif.
Ne jamais perdre de vue le sens que nous voulons donner aux projets ( le projet sert à qui et à quoi …. ? )

D’où a surgit l’idée du « cadeau » proposé par Jean Marc …. ?
A la prochaine rencontre, chacun de nous devra apporter un vécu qui nous a agréablement touché pour être partagé avec l’autre. Accueillir et offrir un ressenti, une lecture, un événement, une action, un engagement, ….. dans le but d’expérimenter et vivre en conscience l’action du « donner et recevoir ».

Autre idée proposée : Covoiturage pour faire des courses ….. ?

Quelqu’un a proposé de continuer à réfléchir ou à dialoguer avec des mails à la disposition de tout le monde, en attendant la prochaine rencontre le 4 Mai chez Geneviève et Hubert, ce qui semble un excellent moyen d’enrichir nos futures rencontres.

J’envoie ces quelques lignes à toutes les personnes ayant participé à nos deux rencontres mais il est essentiel que les personnes qui ne désirent pas participer le 4 Mai me le fassent savoir par mail (à Félix).

Bien à vous Hubert et Félix

* Agnès trouve ce nom  ( « l »attribut »)  peu explicite…, on pourra peut-être présenter quelques idées nouvelles, l’imagination au pouvoir …. ?

Sortie au Musée des Abattoirs

LES DESORDRES

DU PLAISIR

Expo du 24 janvier – 19 avril 2009

 

Présentation d’une sélection d’oeuvres contemporaines et d’objets issus de la collection de Daniel CORDIER, à l’occasion de sa récente donation au Musée.

Les premières donations de daniel CORDIER, un ensemble exceptionnnel d’environ 550 oeuvres, étaient le résultat d’une succession de dons et de donations au Musée national d’art moderne qu’une très généreuse donation en 1989 était venue achever.

Elle mêlait des artistes majeurs comme Dubuffet, Brassaï, Hantaï ou Morris à des figures plus en marge, comme Réquichot ou Chaissac. Profondément originale, telle un « musée dans le musée », elle était avant tout « le regard d’un amateur éclairé ».

daniel-cordier

Daniel CORDIER a décidé d’élargir cet ensemble par une nouvelle donation considérable : pricipalement constituée d’ojets issus de sociétés non occidentales, elle comporte aussi des objets courants « de curiosité », et  quelques oeuvres d’art contemporain. Un anti-musée en quelque sorte, qui donne à voir les objets collectés selon une approche qui ne relève ni de l’ethnographie, ni du chef d’oeuvre mais plutôt d’un « goût des oeuvres exotiques » et d’une sensiblilité propre, marquée par un penchant pour l’organique et la matière.

C’est parallèlement à sa collection d’art contemporain que Daniel CORDIER a constitué cet ensemble d’objets d’un genre nouveau. Son intérêt s’est porté sur des objets quotidiens des cultures lointaines dont les formes élémentaires correspondaient à son goût. Leur origine ethnographique s’effaçant en faveur de leur qualité plastique.

Pour Daniel CORDIER, la confrontation de ces objets avec des oeuvres contemporaines en révèle la singularité. Plus de contexte ni de périodisation mais un joyeux mélange où se rencontrent et dialoguent l’Asie, l’Amérique, l’Océanie ou encore l’Afrique. Silos à sucre ou fléaux à grain (Asie), margelles de puits ou bâtons de justice (Afrique), cervicales de baleines, coraux ou pierres préhistoriques, les objets, détournés de toute fonction utilitaire, symbolique ou rituelle, et métamorphosés en « ready made » anonymes, s’organisent par analogie et par contraste. Ils prennent leur sens les uns par rapport aux autres, évoquent d’autres formes artistiques et rappellent des liens tissés par les artistes du 20ème siècle avec l’art primitif, autour notamment du principe de sérialité ou de pauvreté des matériaux. Daniel CORDIER réunit les produits de l’imagination et de la vie quotidienne, en dehors de tout cloisonnement esthétique.

musee-des-abattoirs-3

 

musee-des-abattoirs-1

 

 

 musee-des-abattoirs

 

musee-des-abattoirs-43

Rencontre « L’attribut »

Rencontre du 15 Décembre 2008

11 personnes présentes : Jean Marc, Geneviève, Kristen, Hubert, Robert, Isabelle, Elie, Jean Baptiste, Odile, Myriam.

Nous avons fait un «tour de cercle» afin de comprendre le pourquoi de la venue de chacun et engager un dialogue autour de ces différentes opinions.

A la fin de notre rencontre, Nous nous sommes mis d’accord : chacun rédigera un descriptif tenant en une 1/2 page et portant sur 3 points :
– ce qui a réussi à réveiller une satisfaction profonde … ?
– ce qui a profondément dérangé … ?
– ce qui a laissé indifférent … ?

Délai maxi le 20 Janvier 2009 pour me permettre de faire un résumé global.

Réponses des participants :

* – De la part de Hubert

Bonjour Félix – Attribut

Ce qui a réussi à réveiller une satisfaction profonde

– L’échange en petit groupe, cette possibilité de partager nos points de vue, nos questions et nos réflexions sur des sujets importants concernant le devenir de l’humanité et de la planète Terre dans notre système de société dirigée par quelques groupes de décideurs ( hommes de pouvoirs ) nourrissants leur égo, consciemment ou inconsciemment
– Connaitre, découvrir et accepter nos différences sur des thèmes qui nous préoccupent et dont il est difficile, souvent, de discuter en profondeur
– Echanger nos perceptions et nos ressentis, pouvoir exprimer ce qui est ressenti en toute simplicité, avec confiance et respect.

– Il existe, sur le secteur, des activités en cours et en projet, qui sont dans une démarche de changement. Activités culturelles, festives, d’autres en cours comme le projet « Méthanisation », le SEL…
– La dynamique d’ un groupe ouvert (YaQua & Compagnie) qui soutient en collectif des initiatives de groupes et aussi personnelles

– Dans le groupe (Attribut) chacun est conscient que le système dominant actuel montre des lacunes, des injustices et des limites sur tous les plans, social, écologique et économique. Que nous pouvons être les artisans de notre vie, que chacun nous avons notre part de responsabilité qui ne doit pas être laissée aux structures de pouvoir, nous avons à agir en vue de la décision de notre devenir. Chacun dans des secteurs ou des activités différentes
– Nous prenons de plus en plus conscience que nous devons être créatifs et réaliser des changements, qu’ils soient intérieurs ou extérieurs. Quand je change, mon environnement change (principe énergétique )

Ce qui à dérangé, laissé indifférent ?

– Il me semble que rien ne laisse indifférent à partir du moment où nous acceptons un échange, nous sommes touchés ou pas touchés.
– Dans la pensée de « si tu veux changer le monde commence par toi-même « , il est vrai que se remettre en question, rencontrer ses propres blocages, découvrir en soi des fonctionnements inconnus donc non maitrisés est dérangeants et inconfortables. Nous avons à aller découvrir notre histoire, nos vieilles croyances…

– C’est avec des hommes nouveaux que nous pouvons construire un monde nouveau.
L’important n’est pas de faire pour Etre, mais d’Etre dans le faire

* De la part de Jean Marc

Salut Félix et bonne année à toi aussi ainsi qu’à tous les tiens

Concernant l’attribut et notre réunion je mettrai dans les satisfactions : le fait d’avoir entraîné 2 amies un lundi soir par mauvais temps sur des routes verglacées pour une réunion improbable !!!
D’avoir été en situation peu banale de philosophie, de psychanalyse, de réflexion, d’ écoute, de découverte, de possible……
Le tout dans un contexte formaté et intimiste.

coté dérangé je ne perçoit pas encore une quelconque concrétisation …
— par contre je ne suis indifférent en rien

Merci Jean Marc,
Comme c’est bien toi, impatient …. mais tu as raison il faut être pratique et terre à terre.
Par contre si tu lis la totalité du docu « Attribut » tu verras qu’il y a pleins de choses quotidiennes à décider et à faire, mais il faut avant tout que le groupe se mette d’accord afin de savoir si tout le monde est prêt à prolonger la réflexion et les rêves par des actes concrets au niveau du quotidien…. ?
Ne plus aller dans les grandes surfaces afin d’éviter d’alimenter le capitalisme de la grande distribution, partager une voiture à deux familles pour moins polluer, manger moins de viande, etc … etc …. ne sont pas des choix évidents……
On en parlera le 2 Mars chez toi (au moins on aura une ambiance non formatée dans ton Bistro). Bises – Félix

Prochain réunion d’Attribut – Lundi 2 Mars à 20H30 à Caplongue chez Jean Marc

J’ai reçu des réponses de 2 personnes aux 3 questions que j’avais avancées à la fin de notre dernière rencontre au mois de Janvier.

Merci Hubert d’avoir mis en relief la différence importante entre le «paraître» et le «être».

La réponse qui m’a interpellé c’est celle de Jean Marc qui demande, un peu inquiet,
«mais après tout quel résultat concret pouvons nous espérer de nos discussions …..?»

C’est légitime et normal il faut avancer bien sûr mais pas vers n’importe quoi et n’importe comment.
Ce que je voudrais souligner et ce qui est fondamental pour moi, la raison d’être d’un groupe de réflexion et de dialogue comme Attribut (1), c’est de faire précéder une réflexion collective au «le pourquoi d’une action à entamer» afin de concevoir d’une manière très consciente sa forme et son contenu. Également et à l’inverse, si au sein de notre association une action est entamée ou proposée, de vérifier si celle-là correspond bien à des options de fond de l’ensemble de ses membres.
En effet il est toujours possible de basculer ou pire, de glisser lentement mais sûrement, vers des objectifs qui ne sont guère envisageables par le groupe en présence voir, contraire aux motivations spécifiques de certains parmi nous.
À titre d’exemple …………………… je n’ai pas pu prendre le temps d’en chercher, mais il est certain que les exemples sont multiples (quelqu’un pourra peut-être m’aider …. ?

En ce qui me concerne je suis très opposé au système de votes où une majorité fait la loi sur une minorité (surtout quand il s’agit de 51/49)
Il est bien évident que ceci rallongera souvent la prise d’une décision définitive mais nous voyons ce que donne l’évolution foudroyante, depuis à peine 150 ans, de notre société industrielle et matérialiste.
Eh bien voilà ce que sera peut-être le sujet de notre discussion Lundi soir, très terre à terre, voir comment une société sans droit de vote et organiser d’une manière horizontale pourrait quand même avancer concrètement ….. ?

Notre réflexion doit précéder ou accompagner nos actions afin de découvrir comment organiser, comment inventer la société de demain qui sera obligatoirement différente de celle d’aujourd’hui mais nécessaire si on veut sauvegarder l’équilibre naturel de la planète face à l’intervention de l’espèce humaine.
La planète tournera toujours, elle est dans le temps, passé – présent – future(2) …… l’espèce humaine n’y aura pas obligatoirement sa place pour toujours …… ?

(1) Agnès a fait remarquer que ce nom n’est pas très explicatif ni très attirant pour situer le dialogue que nous menons ensemble …., mais rien n’empêche de le changer, il suffit de le décider ensemble …. ?
(2) Dans le passé qui est derrière nous il y a non seulement ce qui a été, mais aussi ce qui aurait pu être. De même, dans le futur il n’y a pas seulement ce qui sera, mais aussi ce qui pourrait être.