Exposition personnelle de Victoria KLOTZ

 « Battre

la campagne

 – 8 salons

de lecture »

 

Une scénographie des oeuvres antérieures de Victoria KLOTZ : photographies, vidéos, sculptures, installations…
Et des invitations d’oeuvres d’autres artistes : Sophie Marty-Edward, Clémentine Pujol, Erik Samakh, Sabine Delcourt, Stéphanie Ferrat, Maurice Roux, Christian Soula,
Danilo Sartoni, Cathy Labia, Bogdan Konopka, Anouck Durand Gasselin, Eric Poitevin, Beatrix Von Conta, François Saint-Pierre, Jean Dieuzaide, Ilan Wolff.
Jusqu’au 18 octobre au château de Taurines, Centrès (Aveyron)

!cid_aHV0dGUgcHlnbWVlLmpwZw$2017965$308008@wanadoo

 

Co production       LES ABATTOIRS

En partenariat avec le Centre Social et Culturel du Naucellois

commissariat PASCAL PIQUE, directeur pour l’art comtemporain et la diffusion régionale

 

OUVERT DU 11 JUILLET AU 12 OCTOBRE 2009,

tous les jours de 15 h à 19 h en juillet et août

et les samedi et dimanche de 15 h à 18 h durant les mois de septembre et octobre.

 Renseignements au zéro cinq 65 74 28 45

!cid_Y2FydG9uLXRhdXJpbmVzLmpwZw$113663$14269@wanadoo

Stage des 4 et 5 août 2009

Compte-rendu du séminaire du 4 et 5 août

Nouvelle Gouvernance, la Sociocratie
avec comme support le Jeu du Tao.

Le stage a été animé par le formateur et psychothérapeute Laurent van Ditzhuyzen (Attribut* sur l’Ile de la Réunion) dans la toute nouvelle salle (énergie excellente) de Geneviève et Hubert Foissac, mise à notre disposition gracieusement (merci à eux).

Il a réuni 9 personnes :
Geneviève Foissac, Isabelle André, Jean-Marc Déjean et Félix van Ditzhuyzen, 4 membres du groupe « Attribut » au sein de l’association Yaqua et Cie.
Vanessa Pena, Thierry Demas, Anne Marin, Nicolas Esman, Jérôme Vrillet et Félix van Ditzhuyzen du collectif « Au Cap des Ailes » à Centrès (la Borie des Gachets).

L’animation s’est appuyée sur deux supports :

-Le jeu du Tao** pour permettre un dialogue réel et une introspection inter individuelle profonde.
-La prise de décision en gestion par consentement, outil de la Sociocratie, pour permettre à chacun des participants d’expérimenter le « Nous ».

Le séminaire s’est déroulé en deux temps :

-Le premier jour, une approche théorique et pratique des fondements de la sociocratie et des règles du jeu du Tao.
-Le deuxième jour, le groupe a mis en pratique ces apports en acceptant, en consentement mutuel, de se
pencher sur l’émergence du collectif « Au Cap des Ailes » installé depuis trois mois dans une ferme.

Nous avons été étonnés de constater à quel point ces procédures sont efficaces dans un groupe car elles suppriment l’anarchie des débats stériles et interminables au profit d’un « Nous » décisionnaire, constitué de l’ensemble des « Je » présents et respectés (*).
Durant chaque délibération, l’écoute de chacun est assurée de façon systématique et les décisions se prennent dans une grande clarté et en consentement mutuel.

Ce que les trois participants (Attribut) extérieurs au projet du Cap des Ailes, ont pu apporter, s’est trouvé être d’une grande utilité aux membres de ce nouveau collectif en leur permettant, par exemple, de clarifier et d’affiner le sens profond de leur projet.
Pendant la dernière étape de la restitution, la manière d’approcher ces différentes problématiques s’est révélée tout aussi profitable pour ces trois « Attribusiens » dans leur quotidien et leur collectif respectif.

En attendant de se revoir au mois de Septembre afin de prendre une décision concernant notre voyage auprès d’un collectif à Boussac (faire connaître votre ressenti concernant cette proposition par mail à Félix) ……. passez de bonnes vacances.

Compte rendu établi par Geneviève Foissac et Anne Marin le 9 Août 09

* Collectif qui expérimente des nouvelles formes de gouvernances et de modes de vie. (voir document ci-joint)
** Voir ci-joint le document sur le jeu du Tao.

 

 

le jeu du TAO

Je viens chez vous,
Vous êtes bien venu chez moi !

A domicile : une table, ronde de préférence, chaises, café, thé… je m’occupe du reste !

Chez moi : à Saint-Gilles-les-Hauts… je m’occupe de tout !

Une partie de Tao se joue à 4 , 5 ou 6 joueurs.

J’accompagne la partie, je suis votre Tao animateur.

Elle dure de 4 à 6 heures suivant le nombre de joueurs.

Les personnes peuvent se connaître, beaucoup, passionnément, à la folie ou pas du tout !

Il est préférable de démarrer une partie avant 20 h.

J’anime aussi le samedi et le dimanche.

Il n’y a rien à préparer.

Je vous renseigne au 06 92 27 18 24
Par mail : l.vanditz@wanadoo.fr

« Un véritable phénomène. »
*L’Express*

« Support d’introspection et d’échange, accélérateur de communication… Faites vos vœux avec le jeu du Tao »
*Libération*

« Retrouver la confiance en soi, oser changer de vie, être mieux dans son couple, avoir un enfant… Le jeu permet de s’amuser sérieusement et se questionner sur soi. Bravo !
* Psychologie*

Laurent van Ditzhuyzen
zero six  92 27 18 24
l.vanditz@wanadoo.fr
Le jeu du TAO

Vivre une expérience inoubliable
d’ouverture et de dialogue

« Tu as dormi pendant des siècles Innombrables…
Ce matin, ne veux-tu point te réveiller ? »
Qu’est-ce que le jeu du Tao ?

Le but du jeu est d’aider les autres à réaliser leurs souhaits.

Le jeu du Tao, créé il y a une dizaine d’années à l’issue du travail de près de 300 collaborateurs, sociologues, philosophes, journalistes, artistes… est le premier jeu de société fonctionnant sur le principe « gagnant/gagnant ».

Pour jouer, il faut formuler un désir quel qu’il soit, pourvu qu’il vous tienne à coeur.

L’idée de base qui sous-tend le Jeu du Tao repose sur une conviction : chaque être humain est porteur d’un projet, d’une aventure, d’une potentialité généralement bien plus grande que ce qu’il s’imagine. Cette potentialité, pour pouvoir s’actualiser et s’épanouir, doit s’inscrire dans une quête. La soif de vie doit prendre la forme d’une recherche concrète pour inscrire chaque légende individuelle dans le grand Jeu collectif de l’humanité.

Le jeu du Tao est une des expressions de l’art de l’échange et de la coopération et des jeux “gagnant/gagnant”

Menu

Les différentes formules
Partie simple
Tao découverte :
Une simple partie pour découvrir. J’organise des parties régulièrement, constituées de joueurs que je rassemble pour découvrir le jeu.
Tao partie :
Vous rassemblez 4 à 6 personnes pour constituer une table.
Tao couple : 2 à 3 couples.
Le Tao couple est une expérience à vivre en couple au service du « Nous » et de son « Un ».
Le Tao couple est un espace d’échange, de partage des diverses expériences avec d’autres couples, d’autres femmes et d’autres hommes.
Tao famille :
Le Tao famille se joue avec les enfants. Pour resserrer nos liens, dissoudre nos conflits, prendre du temps pour se parler et s’entendre.
Multi-parties
Tao groupe :
Groupe de 4 à 6 personnes engagées sur plusieurs parties. Suivre sa quête et celle de chacun sur plusieurs mois. Construire du lien et des relations. Force du groupe, cohésion, soutien, apprentissage…
Tao projet :
Groupe de 4 à 12 personnes, engagées sur un projet, ludique, professionnel, affectif, relationnel, artistique ou culturel…
Les parties se déroulent sur la base d’une quête collective, le projet. Chacun joue au service du but commun, de l’idée jusqu’à sa réalisation. Le jeu du Tao ramène à des actions concrètes et fait les ponts entre le jeu et la réalité, l’action dans la vie.
Séminaire
Tao marathon :4 à 12 joueurs, engagés sur deux jours sur leur quête et celle des autres.
Avec qui ?

Laurent van Ditzhuyzen : gestalt-praticien.

« Je suis psychothérapeute, coach, professionnel de l’accompagnement des personnes et des groupes.
Depuis 10 ans j’accompagne des individus, des adolescents, des couples, en difficulté psychologique, sociale, en période de crise mais aussi en phase de transformation ou de réalisation. J’accompagne également des équipes de travail dans les organisations privées, publiques ou associatives, des dirigeants, des groupes…
J’ai trouvé avec le jeu du Tao un outil déclencheur, accessible, doux, ludique et performant »
Soft autant que profond, ce jeu nous permet de toucher les vertus de l’entraide, d’un dialogue plus vrai, de faire l’expérience du « NOUS » au service de chacun.

 

 L’attribut

Nos 7 champs d’actions

1. L’alimentation : manger plus sain, plus écologique et moins cher
2. La santé : prévenir avant de guérir, se soigner plus en responsabilité, avoir une vision corps/esprit.
3. L’énergie et l’écologie : moins gaspiller, adopter des réflexes plus écologiques, moins carboniser…
4. L’argent : changer nos croyances limitantes, le remettre à sa juste place, pratiquer l’échange libre…
5. Les relations et la communication : apprendre à communiquer juste, naturellement et détendu. Changer nos modes relationnels pour nous changer nous même.
6. La connaissance et la transmission : transmettre nos savoirs, partager nos expériences, «élever » nos enfants…
7. L’Art et la culture : créer ensemble, transmettre des messages, développer notre créativité, célébrer, faire la fête et rire beaucoup !

« Un chemin de mille lieues commence toujours par un premier pas.» Lao Tseu
Visions

La consommation telle que pratiquée aujourd’hui en Occident est un modèle qui tend à :
o Abrutir et déresponsabiliser les individus.
o Fabriquer de la frustration et donc de la colère.
o Epuiser nos ressources naturelles qui ne sont pas sans limites.
o Modifier l’environnement et son équilibre, donc à se soustraire aux lois naturelles de la vie et de l’univers.
Notre société a développé l’ego comme l’outil principal pour accéder au pouvoir et en faire usage. Nous sommes englués dans nos comportements comparatifs, compétitifs et dualistes…
Ce que nous vivons à titre individuel comme collectif est le chemin que nous créons, c’est de notre responsabilité.
Le changement de l’Homme passe par la mise en œuvre de nouveaux paradigmes sur sa vision de lui-même, de son évolution, de sa quête générale et de sa croissance. Le premier pas est le changement individuel : « Si tu veux changer le monde, commence par te changer toi-même ! »
L’Attribut
271 chemin Tan Rouge
97 435 Saint Gille les Hauts
Tel : 0692 27 18 24

l.attribut@orange.fr
L’@tribut

Le réseau de
Chercheurs en vie meilleure

Association loi 1901 à but non lucratif

Imagine !

Imagine un collectif qui cherche pour lui et pour tous les Hommes.
Une communauté d’individus libres, structurée en réseau pour construire et expérimenter un modèle d’organisation singulier en vue d’un monde nouveau.

Imagine ce réseau d’individus, tous différents, portés par la volonté d’un changement profond, conscient que le changement passe d’abord par soi même
.
Imagine une expérience humaine poussé par l’envie de participer activement à la transformation profonde à la quelle l’humanité est aujourd’hui confrontée.

Alors, probablement, comme chacun de nous, tu crierais à l’utopie !

L’Attribut se propose d’expérimenter cette utopie, parce qu’il faut bien commencer quelque part…
Introduction
Les comportements humains, issus du système mondial actuellement dominant et considérés comme modèles, montrent aujourd’hui clairement leurs limites, sur le plan écologique, social et économique.
Ces limites ne sont plus dictées par un raisonnement intellectuel ou prévisionniste mais par les faits observables, les études scientifiques sur l’environnement, la démographie, le lien social, les ressources naturelles.
Les échéances paraissent courtes et la nécessité d’un changement profond de nos sociétés n’est plus une utopie mais sera, dans les 20 à 30 ans à venir, une « obligation ».
L’Homme doit faire face aux conséquences directes et indirectes de ses actes et de ses comportements.
Sur les bases de ce constat, nous souhaitons prendre position et participer activement aux changements à venir. Nous souhaitons agir simplement et maintenant, à notre niveau, à l’intérieur du système actuel pour sortir du désespérant et continuel :
« Mais que puis-je donc bien faire ? »
Notre projet est un projet ouvert qui se veut donc « Avec » et non « Contre ». Faire ensemble, c’est retrouver le pouvoir du « NOUS », un collectif où chaque JE a sa place et est reconnu en tant qu’individu. Donner au « Nous » sa véritable force sans tomber dans les pièges habituels du pouvoir. Utiliser pleinement les différences liées à nos personnalités multiples, sans écraser, asservir ou corrompre l’Autre.

Objet
L’Attribut se qualifie d’abord comme « chercheurs en vie meilleure ». Son objet principal est de permettre des changements individuels par la force du collectif, dans la mise en pratique réelle et concrète de nouveaux comportements dans la vie quotidienne afin de transcender ce qui nous pousse à continuer d’alimenter les déviances de notre société sur le plan écologique, économique, social et humain.
L’Attribut se définit aussi comme un projet de recherche expérimentale sur de nouvelles façons de vivre au quotidien axées sur la coopération, le partage, l’écologie globale de l’environnement et de soi- même, et de façon plus générale sur une vision respectueuse et humaniste de notre épanouissement. Il s’agit de tendre vers des modèles de vie opérants qui tiennent compte des divers challenges auxquels l’humanité est aujourd’hui confrontée.

L’Attribut fonctionne sous
le mode de gouvernance Sociocratique

La Sociocratie, aussi appelée gouvernance par consentement, fait référence à un mode de prise de décision et de gouvernance qui permet à une organisation de se comporter comme un organisme vivant, de s’auto-organiser. Son fondement est issu des théories systémiques. L’objectif premier est de développer la co-responsabilisation des acteurs et d’utiliser le pouvoir de l’intelligence collective dans l’acte de prendre une décision qui impacte sur le collectif.